"Notre cusine tout en légèreté & en créativité"
"Revisiter de façon gourmande les plats du terroir"
FrEn

Brasserie Le Belooga
Restaurant à Villefranche-sur-Saône

LOGO_ICIETLA_TYPO_PRISME
Une brasserie gourmande

Que l’on soit, gastronome en culotte courte, gastronome de tous poils & origines, végétariens, notre brasserie le Belooga, initiée par Guy Lassausaie M.O.F., orchestrée par Manuel Viron (Chef des cuisines) propose 7 jours sur 7 une restauration de saison, de produits du terroir, une cuisine faite de légèreté, aux accents & détails gastronomiques.  

Un formidable moment dédié aux épicuriens et amateurs de vins de qualité sélectionnés par Guy Lassausaie et le maitre d’hôtel…

LOGO_ICIETLA_TYPO_PRISME
Quand la cuisine fusion rencontre le savoir-faire d’un autodidacte

Manuel Viron aux commandes du restaurant le Belooga revendique une cuisine immédiate, personnelle, fusion des produits et de sa propre expérience acquise au travers du restaurant La Côte Rôtie (pendant 20 ans), à la Maison Borie, mais aussi par ses collaborations avec Pierre Gagnaire, Nicolas Lebec, Ferrand Adria. Sa cuisine suit les tendances, les saisons et mélange avec habileté les cultures culinaires, les herbes, les épices, avec comme point d’orgues les textures et les sauces.

C’est avant tout avec une recherche d’équilibre que le chef construit sa carte et peaufine sa créativité. Son besoin d’échanges, et de recherches de produits se nourrit des partenariats qu’il développe avec ses fournisseurs. Cette cuisine marquée par le goût, tactile, sa connaissance et son ressenti des produits lui permettent chaque saison, chaque semaine (au travers du Semainier), d’élaborer une carte toute en légèreté. 

LOGO_ICIETLA_TYPO_PRISME
Carte & menus

La première et nouvelle carte, élaborée en collaboration avec Guy Lassausaie M.O.F. se veut résolument de saison. Pour preuve, les asperges de toutes couleurs se mélangent à la crème de haddock, la compression de foie gras rejoint le pigeon de la Bresse, les tomates anciennes se laissent séduire par la mozzarella di buffala et l’huile de truffes blanches, avec une infinie fraicheur.

Côté poissons, outre le biscuit de brochet et caviar, la seiche snackée se pavane sur un lit de linguines à l’encre pendant que le loup de la méditerranée se pare d’un jus d’étrilles safranées accompagné de fenouil, courgettes et amandines.

Les viandes quant à elles jouent la carte du classicisme avec sa souris d’agneau, son faux filet, sa canette des Dombes agrémentées de sauces travaillées, affinées, réinterprétées par l’expérience du Chef.

Pour la douceur, les desserts se déclinent selon une proposition de base classique, de textures onctueuses, de fruits de saison, avec un visuel digne d’un gastro, pour un souvenir final sucré…